Jeux de lumières dans le calendrier de l’Avent de la Serre Créative #7

Déjà une semaine de découverte de créateurs et d’objets et pour bien commencer le week-end, la Serre Créative vous propose deux pièces qui se jouent de la lumière. Des tableaux lumineux ou des lampes d’ambiances  qui sait ? Un BOG, oui vous avez bien lu, un BOG et non un BUG. Bref, Jean-Baptiste Saint-Criq et Virginie Chastagner brouillent les pistes, ou mieux, ils en créent de nouvelles … pour voir le CALENDRIER de l’Avent #7 au format PDF

Virginie Chastagner, alchimiste du verre.  Différents voyages ont révélé son intérêt pour le verre. Aujourd’hui, après une formation de 3 ans au CERFAV (centre européen de recherches et de formation aux arts verriers), elle saisit les outils du verrier pour donner forme à des objets inspirés par la nature, la mode et l’architecture. Elle travaille sur la recherche de textures et de matières. Elle transfigure une émotion en formes, un sentiment en couleurs, un souvenir en objets…
Ses œuvres s’adaptent à différents espaces domestiques ou publics. Toutes reposent sur le principe de la répétition d’un module ou motif.

BOG est une “chose“ mutante, féminine protégée par des picots phalliques. On retrouve l’impression sonore de BOG, de quelque chose qui peut être dangereux, une bombe à retardement.
Le rouge évoque la colère, la forme, l’auto-protection, la barricade. Le BOG est aussi un cocon, une chrysalide de verre futuriste d’où l’idée de renaissance, d’une future transformation, de passage d’un état à un autre mais difficile, guerrier.
Dimension : H : environ 22 cm – L : environ 16 cm.
Matériau utilisé, la pâte de verre et mélange de plusieurs couleurs (vert, jaune, bleu, ambre et rouge) de la cristallerie Daum. La pièce ajourée est réalisée en 3 parties dont une contre forme rouge vif à l’intérieur.
Sa particularité, le BOG réagit à la lumière noire.
Prix de mise en vente : 1 100 €.

Ebéniste, et marqueteur, Jean-Baptiste Saint-Criq s’est spécialisé en marqueterie dans le travail de la paille de seigle. Grâce à des nouveaux procédés et de nouvelles techniques, la marqueterie de paille offre une nouvelle texture riche en couleurs, matières et graphismes. Il travaille ce plaquage comme une peau qui peut s’appliquer sur de grands panneaux et petits tableaux mais aussi sur des objets et meubles d’art.

Il a travaillé ces lampes d’ambiances comme des tableaux. Un cadre fin en frêne accueille une marqueterie de paille de seigle, composée de brins juxtaposés et superposés. Plusieurs couches de pailles ont été poncées puis revernies offrant ainsi une nouvelle texture au graphisme riche. Une fois plaqué il a scié de grandes lignes pour libérer les contraintes et donner de la souplesse aux panneaux. Les marqueteries sont fixées sur une plaque de plexiglas qui est également visée sur un caisson en frêne. A l’intérieur se trouve des bandes lumineuses LED. De petits picots en altuglas donnent du volume au tableau et permettent de diffuser une lumière très douce.

Le temps de rencontre dans mon atelier pour vous faire découvrir mon univers et les membres du collectif la Folie douce, dont je fais partie. J’expliquerai et réaliserai des démonstrations de mon travail en marqueterie. Nous parlerons de l’éventuel personnalisation de l’objet (formes et motifs en superposition en marqueterie ou avec de la peinture) autour d’un bon chocolat chaud.
Prix de mise en vente : 550 € (pièce)

 

Commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.